Presse / Web

Les jeunes, des épargnants presque comme les autres ?

CITATIONS. Le 08/10/2020. Contrairement aux idées reçues, les millennials apparaissent plutôt sages avec leurs économies. Ils se distinguent surtout de leurs aînés par leur volonté de donner du sens à leurs placements. Par Aurélie Blondel. Les moins de 35 ans se montrent technophiles jusque dans leurs habitudes d’épargne. Simon Landrein Au gré de vidéos aussi savoureuses que virales, un beau gosse aux costumes ajustés a fait le buzz ces derniers mois en incitant les jeunes, coupe de champagne ou cigare à la main, à… devenir riches. Le gimmick « moi je pense, la question elle est vite répondue » ponctue les interventions de JP Fanguin,...

Pourquoi les épargnants veulent remettre du sens dans leurs placements financiers

INTERVIEW. Le 03/10/2020. Alors que de plus en plus de gens ont du mal à trouver du sens à leur vie et à leur travail, une part croissante des épargnants se tournent vers la finance responsable. Décryptage avec l'économiste Mickaël Mangot. Par Jean-Louis Dell'Oro. Les placements responsables ont la cote en France - Pixabay / Nattanan23 La finance responsable a le vent en poupe, avec des placements sur ce segment qui ne cessent de gonfler. A fin 2019, l'encours de la gestion "investissement responsable" pesait 1.861 milliards d'euros en France (+28% sur un an), selon l'Association française de gestion financière (AFG). Et cela correspond...

Bourses et coronavirus : « Mieux vaut ne pas se focaliser sur l’actualité pour investir »

INTERVIEW. Le 10 mars 2020. Par Aurélie Blondel. Attaques du 11-Septembre ou du 13-Novembre, SRAS, et aujourd’hui coronavirus : les événements imprévus à même de faire paniquer les Bourses sont légion. En cause, des mécanismes souvent plus psychologiques que des risques réels, explique Mickaël Mangot, économiste spécialiste de la finance comportementale et auteur de Psychologie de l’investisseur et des marchés financiers (Dunod, réédition 2008). Les marchés sont-ils hystériques face aux crises soudaines ? Mickaël Mangot.- Le marché est à voir comme un giga-carrefour où se croisent de multiples intervenants, particuliers et institutionnels. Or, dans ce genre de crises, les comportements des investisseurs institutionnels diffèrent de...

Faut-il aimer son travail pour être heureux ?

INTERVIEW. Challenges.fr, le 11 avril 2018. Propos recueillis par Marion Perroud. Le travail n’est plus seulement une source de financement. Il est devenu au fil des décennies une source de réalisation mais aussi de destruction personnelle, comme l’atteste la flambée des burn-out ces dernières années. D’où l’importance de remettre le travail à sa juste place, selon Mickaël Mangot, spécialiste de l’économie du bonheur et auteur du livre Le boulot qui cache la forêt. La conception contemporaine du travail semble aujourd’hui de plus en plus liée aux notions d’épanouissement personnel et, plus largement, de bonheur. Pourquoi selon vous? Mickaël Mangot, directeur de l’Institut de...

Le HuffPost – La mondialisation nous a-t-elle rendus plus malheureux?

TRIBUNE. Le HuffPost, le 09 mai 2017. Après une phase d'enrichissement collectif, on passerait à une phase d'appauvrissement général. Retour avec Mickaël Mangot sur l'erreur des économistes au sujet de la mondialisation et le besoin impérieux de transformer le modèle économique en vigueur. A la base de la mondialisation se trouve une erreur. Plus précisément une erreur grossière des économistes: penser que le bien-être se mesure à l'aune du pouvoir d'achat. Commençons par un petit rappel de la théorie économique qui a servi de cadre à la mondialisation. C'est celle des avantages comparatifs, introduite par l'économiste britannique David Ricardo (1772-1823) et...

LesEchos.fr – Dépenses publiques : comment rendre les Français heureux

TRIBUNE. LesEchos.fr, le 07 avril 2017. Le Cercle / Point de vue. Il n’y a pas de relation claire entre le niveau total des dépenses publiques et le bonheur moyen déclaré par les citoyens. Pour rendre les Français heureux, il faut améliorer la qualité des services publics. Par Mickaël Mangot, directeur général de l'IEB. En matière de dépenses publiques, les candidats à la présidentielle ont des préconisations aux antipodes. Entre les 100 milliards d'euros d'économies au terme du quinquennat proposées par François Fillon et le méga-plan de relance de 273 milliards d'euros (dont 100 milliards pour un plan d'investissement) imaginé...

Challenges.fr – Emploi : la flexibilité vantée par Fillon, un frein au bonheur ?

INTERVIEW. Challenges.fr, le 04 avril 2017. Par Jean-Louis Dell’Oro. A quelques semaines du premier tour de la présidentielle, Challenges.fr tente d'analyser les mesures phares des principaux candidats sous le prisme de l'économie du bonheur, cette branche de l'économie qui analyse les situations et les comportements qui influencent le bien-être subjectif, c'est-à-dire déclaré, des individus. Après Benoît Hamon et son revenu universel, c'est au tour de François Fillon et de ses propositions sur la flexibilité du marché du travail. Dans son programme, le candidat de la droite indique qu'il souhaite "clarifier et sécuriser les règles qui régissent le contrat de travail et sa...

Le HuffPost – Le revenu universel, une bonne idée… mais pas pour la France d’aujourd’hui

TRIBUNE. Le Huff Post, le 29 mars 2017. Pour que le revenu universel soit une idée adaptée au contexte actuel, il faudrait qu'elle soit accompagnée par nombre d'évolutions: flexibiliser le CDI, abaisser le SMIC...Par Mickaël Mangot Face au tohu-bohu provoqué, Benoit Hamon a eu beau l'amender en en faisant un "objectif à long terme", le revenu universel, une allocation versée à tous sans condition (de ressource ou de statut face à l'emploi) reste sans doute le principal marqueur de son programme. Si elle n'est pas neuve, l'idée a le mérite de nourrir un débat de fond dans cette campagne présidentielle...

Lesechos.fr – Bourse: est-ce le bon moment pour acheter?

Lesechos.fr le 15 mai 2015. Par Emmanuel Schafroth. Souvent, les particuliers investissent en Bourse à contre-temps. Que vous ayez ou non profité de la dernière hausse des marchés, l'heure est propice à la réflexion. La dernière correction ouvre une fenêtre de tir. Est-ce le bon moment pour investir en Bourse ? Si l'on en croit une théorie fondatrice de la finance moderne, celle de l'efficience des marchés, il n'y a ni bon ni mauvais moment : le cours des actifs financiers est toujours fiable car il intègre toutes les données disponibles à un instant donné. Cela suppose une parfaite rationalité des décisions...

Est-on plus heureux quand on s’expatrie ?

Challenges.fr, le 30 novembre 2014. Que ce soit à cause de la morosité ambiante ou pour saisir de nouvelles opportunités, certains Français ont des envies d'ailleurs. Ne dit-on pas que l'herbe est toujours plus verte ailleurs? Pourtant, partir d'un pays pour s'installer à l'étranger, cela n'a rien d'anodin et tout le monde ne le vit pas forcément très bien. D'ailleurs, quelle destination privilégier ? Challenges.fr fait le point avec Mickaël Mangot, enseignant à l’ESSEC et consultant en économie comportementale et économie du bonheur. Il vient de publier "Heureux comme Crésus ? Leçons inattendues d’économie du bonheur" aux éditions Eyrolles. Lorsqu’on...

Page 1 of 3 1 2 3

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist