Economie comportementale

L’investisseur hédoniste (1): éviter le doute sur les marchés

Depuis ses débuts dans les années 1980, la finance comportementale est parvenue à accumuler des résultats convaincants concernant la rationalité limitée des décisions des investisseurs, individuels ou professionnels. Si les décisions de l'investisseur ne sont pas pleinement rationnelles, qu’en est-il de son objectif final ? Doit-on continuer de considérer que l’objectif de toutes les décisions de l’investisseur reste la maximisation des performances futures ou bien ce présupposé mérite-t-il également d’être revu à la lumière des résultats empiriques ?  Plusieurs comportements bien documentés apparaissent comme incohérents avec l’hypothèse d’un investisseur focalisé uniquement sur ses performances futures, suggérant la coexistence d’autres objectifs. Objectif: Eviter le...

Page 3 of 3 1 2 3

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms bellow to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Add New Playlist